Quelle technologies sont possibles pour créer une boutique en ligne?

Nous allons voir aujourd’hui quelles technologies sont mises à votre disposition pour créer une boutique en ligne, même si je n’ai pas la prétention d’être exhaustif.

Cet article sera amené à évoluer et je le mettrai régulièrement à jour au fur et à mesure des suggestions qui me seront faites et/ou des nouveautés qui sortiront.

Sommaire:

  1. Choisir de passer par de la programmation spécifique
  2. Choisir un CMS dédié au commerce en ligne
  3. Choisir un CMS généraliste open-source avec un plugin e-commerce
  4. Choisir une plateforme spécifique non auto-hébergeable
  5. Comment choisir la solution la mieux adaptée?
  6. Quels sont les critères de choix importants pour bien choisir?
  7. Conclusion

Choisir de passer par de la programmation spécifique

Choisir de passer par de la programmation spécifique, c’est faire le choix de créer sa boutique en ligne en confiant le travail à un développeur, directement ou en passant par une agence web.

Ce développeur va créer votre site de A à Z (en théorie) ou en grande partie (la plupart du temps), ce qui aura pour principal inconvénient le coût puisque cette opération demandera beaucoup de temps et un très bon niveau en programmation.

Comptez donc au minimum un budget de 5000€ hors taxe pour obtenir un travail de qualité, mais sachez que cela peut se monter à plusieurs dizaines de milliers d’euros pour des gros sites avec des fonctionnalités spécifiques.

Le second inconvénient, surtout si vous passez par un développeur indépendant et non par une agence web qui disposera de plusieurs compétences, c’est que votre boutique en ligne ne sera pas forcément optimisée pour le référencement naturel et c’est franchement gênant.

C’est franchement gênant car même s’il est toujours possible d’optimiser un site e-commerce développé main après coup, cela s’apparentera à du bricolage, l’effet ne sera pas forcément aussi puissant et surtout, cela vous coûtera bien plus cher au final.

Pour en finir avec les principaux inconvénients, sachez qu’avec du développement spécifique il ne vous sera pas forcément facile de gérer votre boutique en ligne ni de la faire évoluer.

En effet, chaque programmeur a sa vision des choses et veut mettre sa touche personnelle sur ses créations, ce qui vous rendra ainsi plus ou moins prisonnier de ce dernier et surtout de ses compétences.

Passons maintenant aux principaux avantages de la programmation pour créer un site e-commerce et le principal, c’est que vous pouvez pratiquement faire n’importe quoi, surtout si le programmeur auquel vous faites appel est très doué et polyvalent.

Ça sera notamment la solution à retenir si une partie importante de votre e-shop demande à tout prix du développement spécifique.

Le second avantage, c’est que vous aurez normalement une boutique qui ne ressemblera à aucune autre, ou alors c’est que votre programmeur ne se foule pas … et que son travail ne mérite pas le prix qu’il demande, alors autant passer par un CMS si c’est le cas.

Le troisième avantage du développement spécifique s’il est bien fait, c’est qu’il y a peu de chances pour qu’il attire les pirates en herbe qui préfère se faciliter la vie avec des installations stéréotypées.

Choisir un CMS dédié au commerce en ligne

Un CMS ou Content Management System est tout simplement un logiciel de gestion de contenu qui, à l’image de Word, le célèbre logiciel de traitement de texte, vous facilitera grandement la gestion de votre site et permettra même à des néophytes motivés de s’en sortir seuls ou presque.

Parmi les CMS dédiés au commerce en ligne les plus connus vous trouverez notamment (sans que la liste ne soit exhaustive):

Le principal inconvénient des CMS en général (ça vaut donc également pour les CMS généralistes), c’est que trop de personnes se contentent de les installer de façon basique sur leur hébergement, alors qu’il demandent à être paramétrés le plus finement possible, à être optimisés et surtout à être sécurisés.

Le second inconvénient, c’est qu’ils sont assez sophistiqués et qu’il vous faudra soit passer un temps fou pour apprendre à bien les dompter ou alors faire appel à des professionnels aguerris dans leur utilisation pour obtenir le meilleur résultat possible.

Le troisième inconvénient, c’est qu’ils ne sont pas forcément optimisés comme il se doit pour le référencement, à l’image de PrestaShop qui présente le fâcheux inconvénient de créer du contenu dupliqué à foison, à moins d’investir dans le module anti-duplicate content vendu par notre partenaire Presta-Seo.

Concernant les prix, sachez que ce type de solution vous coûtera au minimum 2000 à 2500€ hors taxe pour un site assez simple mais bien paramétré (j’en ai déjà vu à 750€, mais autant vous dire qu’il ne valait rien et que le commerçant a rapidement échoué) et ils peuvent grimper au-delà des 10000€ pour les projets les plus gros et les plus complexes.

Le principal avantages des CMS orienté boutique en ligne, c’est qu’avec de la motivation, beaucoup de temps et de volonté, on peut arriver à s’en sortir seul ou presque, ce qui fera alors largement baisser la note si vous faites un maximum vous-même.

Mieux, si vous n’avez ni le temps, ni l’envie, ni les « compétences » pour mettre en place le CMS, le paramétrer, l’optimiser et le sécuriser, vous pouvez faire faire cette partie du travail et vous réserver pour la création des fiches produits et tout autre contenu.

Cet avantage est également valable pour les CMS généralistes et ces solutions vous offrent donc la possibilité de faire faire votre boutique en ligne sans trop avoir à investir puisque la partie développement est déjà en grande partie réalisée.

Pour revenir aux CMS e-commerce, ces derniers sont spécifiquement développer pour vendre en ligne, alors pour la grande majorité des e-commerçants, ça sera certainement la solution à adopter, d’autant qu’ils trouveront certainement leur bonheur parmi les nombreuses extensions disponibles, même si ces dernières sont souvent payantes.

Choisir un CMS généraliste open-source avec un plugin e-commerce

Les CMS généralistes open-source ne sont pas développés spécifiquement pour créer des sites e-commerce, cependant la plupart d’entre eux disposent d’extensions permettant de remédier à cela, exemple (liste non exhaustive):

  • WordPress avec WooCommerce ou autre
  • Joomla avec EShop ou autre
  • Drupal avec Drupal Commerce Kickstart ou autre
  • …etc…

Le principal avantage de ce type de CMS, c’est qu’ils sont utilisés par plusieurs millions de personnes en France et dans le monde, ce qui fait que vous trouverez assez facilement de l’aide pour avancer ou mieux, un prestataire pour obtenir un résultat réellement professionnel.

Et si jamais le prestataire à qui vous avez confié le travail ne vous convient pas, vous pouvez facilement en changer sans que cela ne remette en cause votre projet ou votre site (s’il est déjà en activité), contrairement à si vous faites appel à un programmeur ou que vous choisissez une plateforme non auto-hébergeable.

De toutes les solutions de création de boutique en ligne, les CMS et surtout les CMS généralistes sont celles qui vous laisseront le plus libre ou le moins prisonnier, selon le point duquel on se place.

Ce sont aussi les solutions qui vous coûteront le moins cher (vous verrez plus bas que les plateformes gratuites ne sont pas envisageables pour moi), puisque les prix débuteront aux alentours des 1000€ hors taxe pour une petite boutique en ligne de seulement quelques références facile à mettre en place et à paramétrer, sans besoin spécifique, surtout si vous occupez d’une partie importante du contenu.

Par contre certains projets montés avec ce type de solution pourront parfois être facturés plus de 10000€ sans que ce soit pour autant une arnaque, tout dépend des prestations offertes.

Si vous optez pour WordPress, sachez que des milliers de thèmes graphiques sont disponibles, ce qui vous permettra ne pas forcément avoir le même site que votre voisin, et de nombreuses extensions vous permettant de répondre à la plupart des besoins des e-commerçants sont également disponibles.

Autant ce sera plus délicat avec PrestaShop, autant avec WordPress un néophyte motivé et curieux pourra assez facilement s’en sortir pour peu qu’il s’en donne la peine.

Par contre, ce type de solution est à réservé à de petites ou moyennes boutiques en ligne et ne seront pas indiquées dans le cas de sites proposant plusieurs milliers de références.

Pour des fonctionnalités spécifiques, vous devrez peut-être même faire appel à un développeur, avec le risque que son travail soit remis en cause lors d’une prochaine mise à jour de WordPress (ou tout autre CMS choisi).

Pour finir avec ce genre de solution et plus particulièrement WordPress, sachez que leur utilisation est assez facile et ne demande pas de grandes compétences.

Choisir une plateforme spécifique non auto-hébergeable

Les plateformes non auto-hébergeable, ce sont les solutions soit-disant clés en main qui vous libèrent de tous les soucis techniques, que ce soit pour l’installation ou la gestion de tous les jours.

Ces plateformes sont auto-hébergées, ce qui veut dire que vous n’aurez pas le choix de l’hébergement puisqu’il est forcément réalisé par le créateur/propriétaire de la plateforme en question.

Vous n’aurez donc pas d’autre choix de vous contenter de ce qu’elles vous offrent, car aucun développement ne sera possible.

Parmi ces plateformes, vous trouverez notamment:

  • Wix
  • Shopify
  • Clicboutic
  • PowerBoutique
  • Jimdo
  • …etc…

Je ne vais pas m’attarder sur ces solutions, car pour moi elles sont tout simplement à fuir!

Elles sont absolument à fuir car:

  • vous en serez prisonniers: si vous n’êtes pas satisfaits ou que votre boutique a besoin d’une évolution spécifique, vous perdrez tout le travail passé si vous choisissez de changer de solution
  • ces solutions finissent souvent par vous coûter bien plus cher sur la durée
  • la plupart de ces solutions sont tout simplement nulles pour le référencement, surtout Wix dont Google ne comprend même pas le code, c’est vous dire!
  • si la plateforme disparaît, votre site e-commerce disparaît également et vous serez obligés de tout recommencer de zéro
  • …etc…

Il reste encore plein de raisons de ne pas choisir ces solutions, mais inutile de perdre notre temps avec elles.

Juste pour rendre à Jules ce qui appartient à César, ce type de plateformes présente à mon sens deux seuls avantages et encore, ils ne sont valables qu’au tout début:

  • faible coût d’investissement, voire même nul, ce qui attire tous les e-commerçants en herbe qui ne veulent pas se mouiller, mais qui se préparent également à subir un échec cuisant et donc à perdre leur temps!
  • simplicité de mise en place: avec ces solutions vous n’avez pas à vous soucier de la technique et leur utilisation est souvent très visuelle, donc plus facile pour les néophytes, le revers de la médaille étant que vous serez vite bridé par les fonctionnalités peu avancées

Croyez-moi, choisir ce type de solution, c’est choisir de ne pas réussir et le métier de commerçant en ligne est déjà bien assez compliqué et difficile pour ne pas se créer de difficulté supplémentaire avant même de commencer à vendre.

Comment choisir la solution la mieux adaptée?

Nous sommes bien d’accord que sur les quatre solutions de départ pour créer un site e-commerce, seules les trois premières restent envisageables et si ce n’est pas votre avis, alors libre à vous de vous planter et autant stopper ici la lecture de cet article, car nous ne sommes pas sur la même longueur d’onde.

Ne croyez pas non plus que je vais vous dire que telle ou telle autre solution est celle qu’il vous faut, car pour moi la réponse ne sera pas la même selon votre budget, vos impératifs techniques, votre implication dans le projet et tout un tas d’autres critères que nous verrons dans le prochain paragraphe.

Retenez simplement que pour faire le bon choix, vous devrez étudiez tous les critères de votre projet et les confronter aux avantages et inconvénients apportés par chacune des solutions envisageables.

Faites un tableau avec les impératifs, ce que vous aimeriez avoir et les spécificités de chaque solution et celle qui présentera le plus de points positifs/le moins de points négatifs remportera alors le match, à condition de bien répondre à tous vos impératifs, au risque sinon d’être tout simplement éliminée.

Pour être plus clair, si votre projet nécessite d’accepter les paiements avec la solution mise ne place par votre banque et que cette dernière est « exotique », éliminez toutes les solutions qui ne vous proposeront pas de solution en ce sens.

Quels sont les critères de choix importants pour bien choisir?

Passons maintenant aux critères à retenir pour faire votre choix parmi les différentes solutions envisageables, mais avant toute chose, n’oubliez pas qu’il n’y a pas plus spécifique en matière de création de site internet qu’une boutique en ligne, alors les différents critères auront plus ou moins d’importance selon les projets.

En d’autres termes, les critères énoncés ci-dessous ne sont absolument pas classifiés par ordre d’importance et certains même ne concerneront peut-être pas votre propre projet.

Je ne vais volontairement pas détailler ces critères, car ils feront l’objet d’un prochain article détaillé.

  • délai de réalisation de la boutique
  • quelle sera votre implication dans le projet?
  • quel est votre budget pour la création du site?
  • quel est votre budget pour le « remplissage » du site?
  • quel est votre budget pour l’hébergement et la maintenance du site?
  • quel est votre budget pour le référencement?
  • votre projet présente-t-il des besoins spécifiques?
  • souhaitez-vous bénéficier d’une charte graphique exclusive?
  • les produits que vous allez vendre présenteront-ils des variations (exemple: taille, couleur, puissance …etc…) et ces variations seront-elles multiples?
  • envisagez-vous d’afficher vos produits sur des place de marché ou tout autre portail de mise en avant?
  • qui va s’occuper de l’hébergement et de la maintenance de la boutique en ligne?
  • souhaitez-vous pouvoir faire appel à d’autres prestataires que ceux de départ en cas de besoin (exemple: insatisfaction, démission, disparition, …etc…)
  • qui s’occupera du référencement et éventuellement de l’optimisation du site?
  • combien de références comptez-vous mettre en ligne à court, moyen et long terme?
  • disposez-vous d’une boutique physique qui partagera le stock avec votre e-commerce, auquel cas faudra-t-il prévoir la compatibilité avec votre logiciel de gestion?
  • …etc…
  • avis aux amateurs pour compléter la liste

Conclusion

Le choix de la solution pour créer sa boutique en ligne doit être le résultat d’une réflexion sérieuse et avisée, car il pourra être lourd de conséquences.

Personnellement, j’ai pris le parti de me spécialiser sur l’utilisation de WordPress, mais cela ne veut absolument pas dire que c’est la solution que je vous préconiserai, tout dépend de votre projet.

Et si la meilleure solution pour votre projet n’est pas WordPress, alors je vous orienterai vers le professionnel adéquat, vous pouvez donc me contacter quel que soit votre projet.

Shares

Pin It on Pinterest

Shares